Please use this identifier to cite or link to this item: https://scholarhub.balamand.edu.lb/handle/uob/2710
Title: Variations du volume plasmatique induites par un exercice de sprint chez des sprinters, des endurants et des non entraînés de sexe masculin
Other Titles: Plasma volume variations induced by sprint exercise in sprinters, endurance-trained and untrained male subjects
Authors: Moussa, Elie 
Zouhal, Hassane
Piroux, Jacques
Gratas-Delamarche, Arlette
Delamarche, Paul
Affiliations: Department of Physical Education 
Keywords: Variation du volume plasmatique
Lactate sanguin
Test de Wingate
Issue Date: 2003
Part of: Science & sports journal
Volume: 18
Issue: 4
Start page: 202
End page: 208
Abstract: 
Objectif. – Ce travail a étudié l'influence du type d'entraînement (en sprint ou en endurance) sur la variation du volume plasmatique (ΔPV) chez des sujets masculins en réponse au Wingate-test. Méthode. – Sept spécialistes de sprint (S) (20,9 ± 0,6 ans), 7 endurants (E) (20,9 ± 0,8 ans) et 7 non entraînés (NE) (21,4 ± 0,5 ans) de sexe masculin ont participé à cette étude. L'hématocrite et la lactatémie ont été mesurés au repos, à l'arrêt de l'exercice et après 5, 10, 20 et 30 min de récupération. La ΔPV est déterminée à partir de la variation de l'hématocrite. Résultats. – Comme attendu, lors de l'épreuve de Wingate, le groupe S développe des puissances significativement supérieures, en valeurs absolues et relatives (rapportées au kg de poids ou au kg de masse maigre), à celles des groupes E et NE. Les lactatémies les plus élevées sont observées chez S (18,1 ± 1,2 mmol l–1) et les valeurs les plus faibles chez E (13,4 ± 0,9 mmol l–1) et NE (14,2 ± 1,1 mmol l–1). L'épreuve de Wingate s'accompagne dune chute significative du volume plasmatique qui atteint en moyenne à l'arrêt immédiat de l'exercice 18,3 % chez S, 10,2 % chez E et 7,9 % chez NE. Cette chute est significativement plus importante à l'arrêt de l'exercice et après 5 minutes de récupération chez S par rapport aux 2 autres groupes E et NE. Conclusion. – En conclusion, ce travail montre que la chute du volume plasmatique induite par l'épreuve de Wingate est beaucoup plus importante chez les spécialistes de sprint que chez les spécialistes d'endurance ou les non entraînés. Les facteurs responsables de ce résultat restent à préciser.
URI: https://scholarhub.balamand.edu.lb/handle/uob/2710
DOI: 10.1016/S0765-1597(03)00161-8
Ezproxy URL: Link to full text
Type: Journal Article
Appears in Collections:Department of Physical Education

Show full item record

SCOPUSTM   
Citations

3
checked on Oct 16, 2021

Record view(s)

3
checked on Oct 16, 2021

Google ScholarTM

Check

Dimensions Altmetric

Dimensions Altmetric


Items in DSpace are protected by copyright, with all rights reserved, unless otherwise indicated.