Please use this identifier to cite or link to this item: https://scholarhub.balamand.edu.lb/handle/uob/2417
Title: Potentialisation post-effort après un exercice de développé-couché : influence de l'intensité de la pré-activation
Other Titles: Post-activation potentiation after a bench press exercise: Influence of pre-activation intensity
Authors: Hage, Rawad El 
Nasr, Riad
Moussa, Elie 
Jacob, Christophe 
Affiliations: Department of Physical Education 
Department of Physical Education 
Department of Physical Education 
Keywords: Accéléromètre
Évaluation musculaire
Méthode bulgare
Potentialisation post-effort
Issue Date: 2012
Part of: Science & sports Journal
Volume: 27
Issue: 4
Start page: e38
End page: e41
Abstract: 
Introduction L'objectif de cette étude est d'explorer les effets aigus d'un travail de développé-couché lourd (trois répétitions à 80 % de la force maximale [Fmax]) et d'un travail de développé-couché léger (quatre répétitions à 20 % de la Fmax) sur la puissance développée à 40 % de la Fmax en développé-couché. Synthèse des faits Dix jeunes hommes (20 à 35 ans) entraînés en musculation ont participé à cette étude. Les sujets sont venus à quatre reprises au laboratoire. À la première séance, la Fmax en développé-couché a été mesurée. À la deuxième séance, et après un échauffement standardisé, la puissance à 40 % de la Fmax a été évaluée par un accéléromètre (Myotest Pro) à quatre reprises aux temps suivants : zéro minute, deux minutes, quatre minutes et huit minutes. Lors de la troisième et la quatrième séance, et après le même échauffement, les sujets réalisaient la même séance mais précédée dune contraction conditionnée légère ou lourde. Les puissances développées à 40 % de la Fmax après le travail de développé-couché léger étaient significativement supérieures à celles développées après le travail lourd et celles réalisées en conditions normales à deux et huit minutes. Conclusion Cette étude suggère que les charges légères peuvent induire une meilleure potentialisation post-effort que les charges lourdes lorsqu'elles sont utilisées chez les sujets entraînés en musculation pour le mouvement de développé-couché. Summary Introduction The aim of this study was to explore the acute effects of heavy (3 × 80% of 1 repetition maximum [1RM]) and light-load (4 × 20% 1RM) bench press exercises on bench press power production at 40% of 1RM. Methods Ten resistance-trained men (aged 20 to 35 years) participated in this study. The four testing sessions were separated by at least 72 hours of recovery. During the first session, 1RM bench press was determined for each participant using a regular resistance-training machine (Smith machine). During the second sessi.
URI: https://scholarhub.balamand.edu.lb/handle/uob/2417
DOI: 10.1016/j.scispo.2011.12.009
Ezproxy URL: Link to full text
Type: Journal Article
Appears in Collections:Department of Physical Education

Show full item record

SCOPUSTM   
Citations

1
checked on Jul 31, 2021

Google ScholarTM

Check

Dimensions Altmetric

Dimensions Altmetric


Items in DSpace are protected by copyright, with all rights reserved, unless otherwise indicated.