Please use this identifier to cite or link to this item: https://scholarhub.balamand.edu.lb/handle/uob/6235
Title: L' « ancienne » ou la « nouvelle » Rome: les monastères grecs sous domination latine entre Rome et Constantinople (13e-15e siècles)
Other Titles: روما "القديمة" أو "الجديدة": وضع الأديار اليونانيّة تحت السلطة اللاتينية بين روما والقسطنطينية (القرون 13-15)
The “Ancient” or the “New” Rome: the Greek Monasteries under Latin Domination between Rome and Constantinople (13th-15th centuries)
Authors: Voisin, Ludivine
Keywords: Rome
Monastères Grecs
Domination Latine
Constantinople
13e-15e Siècles
Issue Date: 2013
Publisher: University of Balamand
Part of: Chronos
Issue: 28
Start page: 7
End page: 24
Abstract: 
Plus d’un siècle après l’établissement des Normands en Italie du Sud, une autre dynastie franque, originaire du Poitou, s’établit en pays grec et étend sa domination sur une population majoritairement hellénophone, de culture et de foi grecques à Chypre : les Lusignans en 1192. La monarchie franque s’y maintient jusqu’en 1473, année où s’amorce la transition politique et administrative de l’île vers le règne vénitien (1489- 1570/1571). Le détournement de la quatrième croisade sur Constantinople (1203-1204) marque une étape supplémentaire dans l’expansion latine en Orient : la prise de la capitale de l’empire byzantin (12-15 avril 1204) convainc les croisés de leur irrésistible force. Les Latins se dispersent alors sur les routes de la Grèce continentale et insulaire, que leurs chefs ont prévue de se répartir avant même la prise de Constantinople (Van Tricht 2011 : 41-46). Le Péloponnèse est conquis en 1205 par des chevaliers franc-comtois et champenois : la principauté franque de Morée survit difficilement jusqu’en 1430, date à laquelle elle est cédée au despotat d’Épire. Les grands vainqueurs de la conquête latine sont finalement les Vénitiens qui établissent un empire colonial dont l’île de Crète constitue la plus importante terre de peuplement (1205-1645/1669). La domination latine se replie aux 15e et 16e siècles sous l’effet des conquêtes ottomanes mais une poche de résistance latine se maintient encore à Corfou au 18e siècle.
URI: https://scholarhub.balamand.edu.lb/handle/uob/6235
Open URL: Link to full text
Type: Journal Article
Appears in Collections:Chronos

Show full item record

Record view(s)

8
checked on Feb 5, 2023

Google ScholarTM

Check


Items in DSpace are protected by copyright, with all rights reserved, unless otherwise indicated.