Please use this identifier to cite or link to this item: https://scholarhub.balamand.edu.lb/handle/uob/6098
Title: L'effet de l'entrainement excentrique a vitesse elevee sur la qualité force-vitesse chez un groupe de football confirmé
Authors: Khoder, Alaa
Advisors: Zakhem, Eddy 
Keywords: entrainement excentrique, football, force explosive, entrainement isocinétique
Subjects: Performance (sports)
Entraînement (sports)
Education physique et sportive
Université de Balamand--Thèses et écrits académiques
Thèses et écrits académiques
Issue Date: 2022
Abstract: 
Introduction – le jeu de football devient plus puissant et plus rapide, pour cela l’optimisation du potentiel physique des jeunes footballeurs est l'un des principaux objectifs des académies et des centres de formation. La qualité de force-vitesse est une déterminante importante de la performance en football. Cependant, la méthode d’entrainement la plus efficace reste à démontrer. Alors le but de notre étude est d’évaluer l’effet de l’entrainement excentrique à vitesse élevée sur la qualité force-vitesse chez un groupe de football.
Méthode – 18 joueurs de football à tripoli de la première division confirmée, dont leur âge est compris entre 18 et 36 ans, taille entre 170-190 cm, poids entre 65-75 kg, ont participé à cette étude. La population est divisée d’une manière aléatoire en deux groupes : groupe d’intervention (n=8) et groupe témoin (n=8). Les deux groupes ont réalisés des tests avant et après 7 jours de l’entrainement qui sont les mesures anthropométriques (poids, taille et calcul de l’indice de masse corporelle), la force maximale (Demi-Squat, extension du genou et flexion du genou), le Sargent test (SJ), le counter mouvement jump (CMJ), les tests athlétiques (détente horizontale, triple bonds, et décabonds), les Sprint 10-30 mètres (évalué par des cellules photoélectriques) et la vitesse de tir (évalué par radar).
Résultats – Il y a une différence significatif dans le groupe expérimentale avant et après les 3 semaines d’entrainement surtout au niveau de la vitesse de tir (p= 0.05), le sprint 30m (p< 0.01), le sprint 10m (p= 0.01), les décabonds (p <0.01), le leg extension (<0.05), le leg curl (p= 0.02), le squat (p=0.05) et la détente horizontale (p= 0.04). Une différence significatif entre le groupe expérimentale et le groupe témoin après l’intervention, surtout au niveau de la vitesse de tir (p= 0.03), sprint 30m (p< 0.01), sprint 10m (p< 0.01), triple bonds (p< 0.01), saut horizontal (p= 0.02), extension des jambes (p< 0.01), flexion des jambes (p= 0.01) et le demi-squat (p= 0.01).
Conclusion – En conclusion, l’entrainement isocinétique (excentrique à vitesse élevée) sur l’appareil biodex a permis aux joueurs de football d’améliorer leur force maximale et leur force explosive d’une manière significative durant une courte durée. Notre type d’entrainement parait intéressant par ces résultats durant 3 semaines en comparaisons avec d’autre étude plus longue (6 et 8 semaines).
Description: 
Bibliogr. p. 44-60.
URI: https://scholarhub.balamand.edu.lb/handle/uob/6098
Rights: This object is protected by copyright, and is made available here for research and educational purposes. Permission to reuse, publish, or reproduce the object beyond the personal and educational use exceptions must be obtained from the copyright holder
Ezproxy URL: Link to full text
Type: Thesis
Appears in Collections:UOB Theses and Projects

Show full item record

Record view(s)

193
checked on May 25, 2024

Google ScholarTM

Check


Items in DSpace are protected by copyright, with all rights reserved, unless otherwise indicated.