Please use this identifier to cite or link to this item: https://scholarhub.balamand.edu.lb/handle/uob/4802
Title: Effets de l'entrainement respiratoire par l'inhalateur de Frolov sur les capacités aérobies des sujets sains jeunes sédentaires
Authors: Alwan Nassereddine, Abir
Advisors: Youssef, Hala
Subjects: Appareil respiratoire--Entrainement--Cas, Etudes de
Issue Date: 2011
Abstract: 
Introduction. – L'objectif de cette étude était d'explorer les effets d'un protocole particulier d'entrainement des muscles respiratoires sur les capacités aérobies des sujets jeunes, sains et sédentaires. Méthodes. – trente huit jeunes sujets (18-22 ans) sédentaires ont participé à cette étude (vingt trois pratiquent l'entrainement respiratoire, quinze comme groupe de contrôle). La vitesse maximale aérobie est relevée par le test de Navette qui est un test de terrain, la consommation maximale d'oxygène est estimée selon ce même test. La force du diaphragme est mentionnée par une cotation référée aux bilans musculaires kinésithérapiques ; l'ampliation thoracique est mesurée tout simplement par un ruban-mètre. La fréquence respiratoire à l'effort est prise après le test de Harvard. Le pouls est mesuré par un cardiofréquenciomètre mis en bracelet au niveau du poignet. Le pouls est pris à trois moments (1minute, à 2 minutes, à 3minutes) après le même test de Harvard. Le protocole d'entrainement respiratoire est exécuté par l'appareil de Frolov consistant à faire des mouvements respiratoires contre la résistance de l'eau, en légère d'hypoxie durant six semaines tout en progressant et en résistance et en prolongation de la durée de lacte respiratoire (inspiration +expiration). Les paramètres sont recueillis avant l'application du protocole et juste après les six semaines. Résultats. – Après les six semaines de l'application de notre protocole : la force du diaphragme et l'ampliation thoracique au niveau ombilical n'ont pas augmenté de valeur significative. Quant au niveau axillaire, l'ampliation thoracique est augmentée de 46.9 ± 5.3% chez les hommes contre 30.5 ± 1.3% chez les femmes. Au niveau xiphoïdien elle est améliorée de 41.2% ± 6.7 chez les hommes contre 25% ± 5.1 chez les femmes. Une diminution significative de la fréquence respiratoire de repos (p< 0.00001) et de la fréquence respiratoire (p< 0.00001) sans relation intersexe, Le pourcentage de variation de la fréquence respiratoire après le test de Harvard montrent une diminution des valeurs post exercice de -25.8 ± 1.5%. La fréquence cardiaque post exercice a diminué significativement à la première, deuxième et troisième minute suite au test (-20.9 ± 1.5 %, -21.2 ±1.7 % et -21.5 ± 1.4 respectivement). Ces diminutions sont indépendantes du sexe. A noter qu'aucun changement significatif n'est apparu chez le groupe témoin. Pour les aptitudes aérobies, le pourcentage de variation de la V.M.A. est de 13.6 ± 0.1 sans variation dans le groupe témoin. Le pourcentage de variation du VO2 max est de 53.4 ± 0.9 sans variation significative dans le groupe témoin. Conclusion. – Cette étude montre des effets positifs de ce type spécifique d'entrainement respiratoire sur les qualités physiques et capacités aérobies des sujets sédentaires jeunes et sains.
Description: 
Bibliogr. p. 61-67.

Sous la direction du Dr. Hala Youssef.
URI: https://scholarhub.balamand.edu.lb/handle/uob/4802
Rights: This object is protected by copyright, and is made available here for research and educational purposes. Permission to reuse, publish, or reproduce the object beyond the personal and educational use exceptions must be obtained from the copyright holder
Ezproxy URL: Link to full text
Type: Thesis
Appears in Collections:UOB Theses and Projects

Show full item record

Record view(s)

5
checked on Jul 29, 2021

Google ScholarTM

Check


Items in DSpace are protected by copyright, with all rights reserved, unless otherwise indicated.