Please use this identifier to cite or link to this item: https://scholarhub.balamand.edu.lb/handle/uob/4568
Title: La fidélité en traduction : étude de cas : "les frères Musulmans en Europe", Brigitte Maréchal
Authors: Frangieh, Najibé
Advisors: Najjar, Héla
Subjects: Français (Langue)--Traduction en Arabe--Cas, Etudes de
Issue Date: 2016
Abstract: 
Divisé en trois volets, l'ouvrage restitue, dans une première partie, l'histoire de la fondation, de la transformation et de la migration du mouvement. La seconde partie est consacrée à l'héritage diversifié de ce mouvement en insistant sur l'apport du fondateur Hassan El Bannâ et de quelques figures historiques. Enfin la troisième partie s'intéresse surtout aux actions menées sur le terrain en référence aux idées développées dans le discours. Tout au long de l'ouvrage, le mouvement des Frères musulmans apparaît comme l'héritage et la mémoire mobilisable en tant que « référence exemplaire pour l'action immédiate » (Patrick Haenni 78). Au fil de la lecture, il apparaît que c'est dans le sillage des réformistes que les FM se situent quand ils aspirent à faire de lislam le creuset dune réforme sociale totale conciliant le musulman avec son époque dans son mode de vie et dans son rapport à l'autre. Comme leurs prédécesseurs réformistes, les FM revendiquent le droit à l'interprétation directe des sources sans passer par limitation stérilisante. Ce que les réformistes ont prôné, les FM l'ont pratiqué : le clerc n'est plus le seul et exclusif dépositaire de l'interprétation du texte. Cette expérience est une rupture importante pouvant être considérée comme, à la fois, l'ancêtre et le modèle des différentes modes d'expression de l'islamisme politique aujourd'hui. Dès leur naissance en Egypte, les FM se livrent à un travail de propagande de leurs idées en usant de tous les moyens modernes (journaux, revues, tribunes, etc.) Les années 1980 leur permettent une renaissance en Egypte même après la condamnation à mort et la pendaison de leur leader, Sayyid Qutb, certains courants des FM se radicalisent et décident de recourir à la violence. Le jihad islamique, issu des rangs des FM, assassine le 6 octobre 1981 le président égyptien Anwar As Sadate. Devenus plus réalistes, les autres courants évolueront dans leur discours et leurs revendications. Ils réclameront à la fois l'application de l'Islam mais aussi légalité des droits entre musulmans et chrétiens coptes.
Description: 
Bibliogr. p. 117-120.

Sous la direction du Dr. Héla Haidar Najjar.
URI: https://scholarhub.balamand.edu.lb/handle/uob/4568
Rights: This object is protected by copyright, and is made available here for research and educational purposes. Permission to reuse, publish, or reproduce the object beyond the personal and educational use exceptions must be obtained from the copyright holder
Ezproxy URL: Link to full text
Type: Thesis
Appears in Collections:UOB Theses and Projects

Show full item record

Record view(s)

2
checked on Oct 21, 2021

Google ScholarTM

Check


Items in DSpace are protected by copyright, with all rights reserved, unless otherwise indicated.