Please use this identifier to cite or link to this item: https://scholarhub.balamand.edu.lb/handle/uob/3856
Title: La sous-representation de la femme dans l'entrainement du basketball en première division au Liban
Authors: Abou Baker, Yara
Advisors: Kassem , Farah
Subjects: Discrimination dans les sports--Liban
Basketball--Aspect social--Liban
Issue Date: 2020
Abstract: 
Le but de cette étude est de déterminer sil y a une relation entre le genre et le nombre minime des entraineuses femmes libanaises du Basketball au niveau professionnel. Méthodes – 70 femmes et 47 hommes âgés entre 18 et 43 ans ont rempli un questionnaire à propos de leurs attitudes envers un entraineur masculin et féminin. Les athlètes ont été informés, avant de remplir les questionnaires, que les entraineurs de deux genres ont les mêmes qualifications. Le logiciel SPSS (tests ANOVA ET MANOVA) a été utilisé pour interpréter les résultats du questionnaire. Des entrevues ont aussi lieu avec les directeurs des trois clubs libanais en première division: Al Mouttahed, Al Riyadi et Hoops, le secrétaire général de la fédération libanaise de Basketball et la seule entraineuse femme au niveau professionnel, Coach Eleni Kapogianni. Ces entrevues ont comme but de savoir les causes du faible embauchèrent des femmes libanaises comme entraineuses au niveau des clubs et de l'équipe nationale. Résultats –Les résultats du questionnaire ont montré que les athlètes masculins ont déclaré un niveau d'attitude plus positive envers les entraîneurs masculins que les femmes mais pas de différence significative en statistique dans les attitudes des femmes et des hommes envers une entraineuse femme. D'après les ANOVA uni variées, les questions 2, 8, 9 et 10 ont été significatives au niveau 0.05 prouvant que les joueurs hommes ont possédé une attitude plus positive envers les entraîneurs masculins que les femmes. De plus, les joueurs hommes ont compté une attitude plus positive envers les entraîneuses féminines que les femmes sauf pour la question neuf. Par contre, pour la question 9, les hommes ont affiché une attitude plus négative envers les entraîneurs féminins que les femmes. Les entrevues ont montré que le genre n'est pas considéré comme un critère dans l'embauchèrent d'un entraineur chez les équipes libanaises du Basket et chez la fédération, mais il y a de différences entre les deux entraineurs de genres opposés en terme d'expérience et de personnalité. Conclusion – Cette étude montre que les joueurs professionnels masculins de basketball possèdent des attitudes plus positives envers les entraineurs homme et envers les entraineuses femmes que les joueuses professionnelles féminines. De plus, il y a une contradiction chez les clubs et la fédération entre ce qu'ils font et ce qu'ils disent au niveau du recrutement des entraineurs.
Description: 
Bibliogr. p. 56-65.

Sous la direction du Dr. Farah Kassem.
URI: https://scholarhub.balamand.edu.lb/handle/uob/3856
Rights: This object is protected by copyright, and is made available here for research and educational purposes. Permission to reuse, publish, or reproduce the object beyond the personal and educational use exceptions must be obtained from the copyright holder
Ezproxy URL: Link to full text
Type: Project
Appears in Collections:UOB Theses and Projects

Show full item record

Record view(s)

9
checked on Jul 26, 2021

Google ScholarTM

Check


Items in DSpace are protected by copyright, with all rights reserved, unless otherwise indicated.